Pensées négatives et limitantes : 4 pensées dont vous devriez vous méfier

Rare sont les personnes qui peuvent dire : “Je n’ai jamais été torturé par mes pensées, elles ont toujours été positives et adaptées”.

A certains moments de nos vies, nous sommes plus vulnérables qu’à d’autres : événements, challenges, objectifs ... notre cerveau a une activité 1000% autonome et ce pilotage automatique peut parfois nous faire défaut 😕


Si bien que nous tombons dans des conclusions hâtives, dévalorisantes pour soi et les autres. C’est ce qu’on appelle les distorsions cognitives qui s’apparentent à des pensées négatives sur soi, les autres et les événements et qui échappent à toute logique !


Puisque nos actions découlent de nos pensées, il est ultra important (et carrément nécéssaire) de faire le tri 🗑

Faire le tri parce que s’il n’est pas fait, notre cerveau prendra ses pensées pour vérités absolues et établies. Donc cela nous vous aidera pas à impulser des comportements qui vont dans le sens de vos besoins. Bien au contraire 😔


Pensées négatives

Si vous avez l’impression de parfois vous laisser envahir par des pensées répétitives plutôt négatives, qui génèrent de l’anxiété et des émotions douloureuses, alors cet article est pour vous.


Je vous y présente 4 pensées auxquelles vous devez faire particulièrement attention que je transforme en pensées plus adaptées, objectives et positives ✌🏾



 

S O M M A I R E

  1. “J’ai été nul tout le long, rien n’allait.”

  2. “Je dois réussir !”

  3. “Je suis une ratée, j’ai tout gâché.”

  4. “Je stress, c’est sûrement parce que je suis un looser."

  5. Aller plus loin : se libérer des pensées négatives au quotidien

 

“J’ai été nul tout le long, rien n’allait.”


Cette pensée est une pensée dite dichotomique. Elle doit vous parler car c’est une pensée en “tout ou rien” : soit c’est tout bon, soit c’est tout mauvais. Aucune nuance.


Pourtant, il y en a trouver ! ⤵️


“Ca n’a pas été simple ce soir et je suis déçu de ma prestation. Je peux quand même souligner que le contexte était difficile. J’ai été au bout, je n’ai rien lâché et que je sais ce sur quoi je vais devoir travailler pour la prochaine fois.”



“Je dois réussir !”


Souvent lorsque j’explore les pensées des personnes que j’accompagne et qu’on met le doigt ensemble sur ce type de pensées, elles pensent que c’est une pensée qui les aide 🤷🏾‍♀️


Oui et non. Cette pensée est une “fausse obligation” qui peut générer de l’anxiété.


✅ Retenez plutôt : “Je me concentre pour faire de mon mieux à chaque étape”



“Je suis une ratée, j’ai tout gâché.”


Bien souvent, on a tendance à s’attribuer les causes des événements. Sauf que nous n’évoluons pas seul dans notre coin, notre environnement nous influence considérablement.


✅ Peut-être qu’il serait plus adapté de se dire : “Des éléments liés à la situation pourraient expliquer ce qu’il s’est passé. Tout ne peut pas être de ma faute.”



“Je stress, c’est sûrement parce que je suis un looser.”


Ici, il s’agit d’un raisonnement émotionnel. Parce qu’on ressent certaines émotions, on en déduis des réalités sur nous et nos vies.


✅ Lorsque ça vous arrive, dites-vous plutôt : “Il est naturel de stresser dans cette situation, ça ne remet pas en question mes compétences.”



Aller plus loin : se libérer des pensées négatives au quotidien


Avant de poursuivre, je dois d'abord vous dire que des pensées automatiques négatives, nous en aurons toujours. Jamais nous ne pouvons complètement nous en libérer. En revanche, nous pouvons nous libérer de leurs conséquences en apprenant à ne pas les subir et en les remettant en question.


La technique que j’utilise est assez simple. Elle est proposée en psychothérapie cognitive et comportementale. Je vous propose de faire cette gymnastique mentale dès à présent, essentielle pour votre bien-être psychologique et votre santé mentale.




24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout