Combiner plusieurs vies en une seule : mes 4 armes secrètes

Dernière mise à jour : 9 avr.

Hello 👋🏾


Pour celles et ceux qui me découvrent à travers cet article, je m'appelle Maroussia. Je suis la fondatrice de Sport et Psycho


Sport et Psycho, drôle de nom ? Je vous l'accorde, je ne suis pas allée chercher bien loin. Mais vous allez vite comprendre !


Maroussia Paré psychologue sportive de haut niveau athlétisme

Avec Sport et Psycho, j'ai pour mission d'accompagner les entreprises et les clubs sportifs qui souhaitent créer un environnement propice au bien-être psychologique de tous leurs membres. Et pour les aider, je m'appuies sur mes deux métiers/passions :


👉🏾 Je suis psychologue clinicienne (vous pouvez retrouver mon parcours de psy juste ici)

👉🏾 Je suis sportive de haut niveau, membre de l'Equipe de France d'Athlétisme (les infos sur ma carrière sont à retrouver juste là)


Et pour que vous puissiez bien comprendre pourquoi je parle de combiner plusieurs vies, il faut savoir que je suis sportive de haut niveau depuis près de 10 ans et qu'entre temps, il y a eu mes études supérieures qui ont duré 6 (loooongues) années 🥴 et maintenant, l'entrepreneuriat !


Donc cela fait 10 années, que je porte plusieurs casquettes : et c'est pas de tout repos.



"Mais Maroussia ? Comment tu fais ?"


Ou pour les variantes : "Mais Maroussia. Tu as le temps de profiter de ta jeunesse ? de vivre même ?"


gif

Et vous savez quoi : je ne changerai pour rien au monde ce que je suis en train de vivre.


Et mieux encore, je suis convaincue qu'il est possible, pour tout le monde, de donner vie à ses passions et ses projets, même quand on s'entend dire : "non mais tu rêves", "ça va être difficile", "t'es certain de vouloir t'infliger cela ?"



Mes 4 conseils optimistes pour organiser ses journées (et aller au bout de tous ses projets)


1. Prioriser


Pas de surprises : il va quand même falloir faire des choix, même si on décide de mener plusieurs projets 🤷🏾‍♀️


Si vous voulez aller au bout et rester en bonne santé physique et mentale, vous allez devoir vous demandez exactement ce que vous voulez faire en priorité et qu'elle est l'importance que vous accordez à vos projets.


Si je prends mon exemple, ma priorité est l'athlétisme de haut niveau et la performance. Donc tout ce que je construis autour doit être au service de la performance et non pas ma pratique sportive qui doit s'adapter à l'entrepreneuriat, par exemple.



2. Organisation


Ensuite, après avoir dégagé des priorités, il faut s'organiser. Et je pense que c'est vraiment mon organisation quotidienne qui me permet d'avancer.


Alors je vous rassure, ça n'est pas facile tous les jours. Mais j'ai trois règles qui me permettent de garder des journées organisées et moins fatigantes :


  • je note tout : dès que j'ai une idée, je la note, dès que j'ai un truc à faire, je lui trouve une place dans mon calendrier

  • je planifie à l'avance : je prépare à l'avance ce que j'ai à faire dans la semaine

  • j'utilise la règle des 3 : je décide de ne pas mettre mon énergie sur plus de 3 choses différentes dans la journée

Petits trucs bonus : 1. je dis non aussi, souvent 🤓 2. Voici un article top sur l'organisation



3. Acceptation


Alors cette partie-là est certainement la plus compliquée. Il s'agit d'accepter que ce que l'on fait, n'ira pas forcément à la même vitesse que les autres.


Non pas parce qu'on ne travaille pas, mais parce que notre temps est réparti entre différents projets et qu'humainement il est intenable d'avoir une attention soutenue 24h/24, 7j7.


En fait, il n'y a aucun lien entre le temps qu'on met pour atteindre nos objectifs et leur niveau de réussite. Pour la petite histoire, je connais des athlètes qui ont été performants très tôt, très jeunes mais qui malheureusement en seniors n'ont plus été aussi performants.


Pourtant, jeunes, ils étaient enviés de tous.


Vous êtes uniques dans votre personne, dans vos projets et c'est cette unicité qui constitue votre force : servez-vous en ❤️



4. Entourage


Il y a des moments où on se demande vraiment si on va s'en sortir (coucou ma troisième année de fac) ... Et ce qui m'a aidé à ce moment-là, ce sont mes proches.


Quand je n'y croyais plus, ils étaient là pour me dire que c'était encore possible. Quand je me demandais si j'en étais capable, ils étaient là pour me montrer que j'avais les capacités de le faire.


Et aussi : n'oubliez pas de demander de l'aide !



Le mot de la fin


Les doutes et les pensées catastrophes sont normales. Certaines personnes croient peu en nos projets et nous le font savoir, d'autres projettent leurs peurs sur nous, le caractère imprévisible des événements est déstabilisant aussi ...


Mais sachez que ça ne remet absolument pas en cause vos qualités et encore moins, la réussite de votre projet 💫





70 vues0 commentaire