3 pièges à éviter quand vous stressez

Dernière mise à jour : 9 avr.


Bon, stresser, ce n'est un secret pour personne, ça peut être très désagréable ! Et souvent, ça le devient encore plus lorsque les symptômes du stress prennent le dessus sur nos qualités et nos capacités 😖


gif

Et un claquement de doigt, on passe du bon stress au mauvais stress. Voici les pièges à éviter :


1. Ne pas vouloir stresser


Le stress, c'est en fait un ensemble de réactions physiologiques qui apparaissent en réaction à une stimulation interne ou externe.


C'est normal et naturel de stresser, c'est le lot de tout organisme vivant 🤷🏾‍♀️


Son but est de nous aider à faire face à l'environnement de la manière la plus efficace possible !


C'est plutôt positif, non ?


S'il y avait une chose à retenir, c'est que vous en avez besoin pour être performant.



2. Se focaliser sur les symptômes de son stress et non sur la situation


Sur-estimer les symptômes qu'on ressent pour mieux les contrôler peut provoquer l'effet inverse.


L'interprétation de la situation est une étape à part entière de la gestion du stress.


Bien sûr, dans un premier temps, nous pouvons utiliser des techniques telles que la cohérence cardiaque pour contrôler les symptômes du stress.


Dans un second temps, se concentrer sur la situation semble une des solutions à privilégier : prendre les choses les unes après les autres, analyser tous les éléments de la situation, etc.



3. Prendre ses pensées automatiques pour des vérités absolues


Les pensées automatiques qui fusent dans ces moments-là doivent nous faire redoubler de vigilance. Elles contribuent largement au fait que nous nous sentons débordés 😩


Nos pensées peuvent être biaisées, c'est-à-dire qu'elles sont irrationnelles ou exagérées. Par exemple :


"J'ai dû regarder mes notes, j'ai complètement loupé mon entretien" :

↪️ c'est une abstraction sélective : dans cette phrase, la personne retient un détail de l'événement qui va résumer la situation.

 



30 vues0 commentaire